Fabienne Tournier

Quand j’étais petite, oh bien plus petite que ça, déjà le théâtre m’enchantait.La boîte noire les histoires, les costumes. Une cousine de mes parents  m’amenait à la Comédie française voir les grands classiques puis m’entraînait à l’issue de la représentation dans une brasserie.Cette bienveillante personne avait trouvé là un joli prétexte pour s’adonner en toute innocence à sa passion la Pêche Melba.J’ai compris avec elle le goût du théâtre ! Plus tard au collège, notre professeur de français,  nous initiait aux textes du répertoire classique.En cours je lisais à voix haute les pièces parce que, disait-elle ,  je mettais bien le ton.Plus tard, oh bien plus tard, j’ai ma compagnie de théâtre, Didascalie.Je suis tour à tour sur le plateau en face  en coulisses au bureau au téléphone….Vincent Morieux le comédien auteur metteur en scène avec qui, en 1990 nous avons créé  Didascalie, m’appelle la vigie.