Fabienne Tournier

Quand j’étais petite, oh bien plus petite que ça,  le théâtre m’enchantait.Les acteurs et les histoires ça me plaisait . Une dame cousine qui m’aimait bien m’emmenait à la Comédie Française voir les grands classiques et après le théâtre, on filait dans une brasserie manger des pêches Melba. Plus tard au collège, mon professeur de français me demandait de lire à voix haute les pièces parce que, disait cette dame, je mettais bien le ton. Plus tard, oh bien plus tard, j’ai ma compagnie de théâtre, Didascalie. Je joue un peu beaucoup et pas du tout, j’écris aussi, j’anime des ateliers un peu des mises en scène, je m’occupe de la communication des fiches de paye, du budget, des courses .Dans les compagnies indépendantes, comme on les appelle, on fait un peu de tout et c’est comme ça que ça marche !